Les Moulins

Moulins à eau, moulins à vent (tour, pivot ou cavier) existent dans le Val de Loire, notamment dans notre région. Ici nous vous en présentons quatre, situés à quelques lieux de votre habitation, entre Saumur et Saint-Mathurin sur Loire. Volontairement, nous ne dévoilons pas le moulin de Sarré (https://www.moulin-de-sarre.fr/) où nous devions nous rendre le samedi 12 décembre 2020. Si les moulins ont servi le plus fréquemment à moudre des grains pour la fabrication de farine, leur usage peut différer selon les régions et aider aussi à la fabrication d’huile, à entraîner un outil, comme une scie, à fabriquer de la pâte à papier, etc. Ils utilisent une des deux énergies naturelles en les domptant selon différentes techniques : l’eau ou le vent.

moulin bougette  moulin bourg dion  moulin goislard  moulin pat

La Bougette

Placé sur une butte de terre du val d’Authion, le moulin de la Bougette est le seul moulin tour que nous présentons. Il est maintenant curieusement entouré d’arbres, ce qui diminuerait son efficacité si sa conservation avait permis de poursuivre son usage. Au cœur du val, sa situation permet de penser que la vallée n’était pas aussi boisée qu’aujourd’hui. La structure est en tuffeau. Lieu privé, la visite n’est pas ouverte au public.

Le Bourg Dion

Le moulin à pivot sur cavier du Bourg Dion a été construit en 1840. Demeure privée, le moulin a fait l’objet d’une rénovation totale. Il est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1975. Comme les autres moulins à vent de la région, il n’est plus en service. Il a conservé ses ailes et sa cabine en bois. Le propriétaire avait ouvert ses portes en 2017 et 2018 lors des journées européennes du patrimoine, mais cette initiative n’a pas été renouvelée les années suivantes.

Le Goislard

Curieusement, le moulin du Goislard a changé de commune en 1977. Situé initialement sur la commune de Saint-Mathurin sur Loire, il fut acquis par la société Vilmorin…qui le déménagea avec l’aide des militaires du 6e régiment du Génie d’Angers. Hélas, l’édifice ne supporta pas le déplacement. Le moulin à pivot (appelé parfois chandelier) fut reconstruit à l’identique devant l’usine implantée à La Ménitré. Visible de l’extérieur, la visite n’est pas ouverte au public.

Le Patouillet

Moulin tout en bois, démontable et aisément transportable, son destin est celui de bon nombre de ses semblables qui furent souvent déménagés. En 1893 le propriétaire du moulin à eau de Patouillet, le rachète et l’installe à proximité de ce dernier pour le suppléer lors des manques d'eau. Il fonctionna jusqu’en 1920. Il a été restauré et remis au vent en 1984. Le moulin du Patouillet peut être considéré comme le chandelier typique de l'Anjou ; il est surélevé sur une petite tourelle, la "cavette", qui lui permet de prendre le vent plus haut et sert de lieu de stockage.